TROIS MATCHS SANS VICTOIRE

publié le 28 févr. 2017 à 04:36 par Claudine Sicard   [ mis à jour le·28 févr. 2017 à 04:39 par Laurent Deumier ]

 Minime féminine : poule régionale

Samedi, à Coubertin, nos filles recevaient l’équipe du Bassin de Pratique de Labastide St Georges/Cadalen. Privé de Fetia Rovira, le CVB fera une entame de match très en dessous de son niveau 0-10. Les Tarnaises n’en demandaient pas tant. 25-17. Le deuxième set était plus équilibré, sous l’impulsion d’Alysson Merloz, les Chauriennes étaient en tête 19-18, avant que Labastide gère mieux les points importants, 25-22. Le troisième set fut une formalité pour les visiteuses 14-2 et 25-17.

 Régionale 1 senior féminine :

Samedi soir, au Millénaire, la régionale 1 recevait Albi avec ses joueuses qui ont évolué en Pro. L’ambiance était au rendez-vous grâce aux supporters chauriens et cela a transcendé nos filles qui seront au coude à coude dans le 2e set 23 partout sur un ace de Lucile Ané, puis 24 égalité et même 25-24 sur une attaque tranchante, mais c’est Albi qui s’impose. Toutes les Chauriennes sont à leur meilleur niveau, nos jeunes apportent un plus, Bréanne Muteau et Tiffany Merloz. C’est Claire Sicard qui par deux aces place le CVB en tête 17/12. Albi ne lâche pas, ses joueuses expérimentées font un sans faute pour s’imposer 25-22. Quel match parfaitement dirigé par Eric Vargas, arbitre du CVB qui fait partie du panel B, c’est-à-dire qu’il dirige les matchs de Pro Féminine et masculin.

 Cadette régionale féminin :

Les cadettes débutent par le plus long déplacement dimanche matin, direction Lourdes. Les Chauriennes auront du mal à s’adapter au jeu pratiqué par les Lourdaises. Elles gagneront le premier et quatrième set, et il faudra un set décisif pour départager les deux équipes. Nos cadettes seront menées tout au long du set, mais sur la fin à force de volonté, les filles arrachent le gain du set, mais l’arbitre de la rencontre ne valide pas le point, et c’est finalement Lourdes qui gagne la rencontre. Nos filles doivent surtout éviter de faire autant de fautes directes et tout sera plus facile. Encore un week-end où il faut remercier les parents, les arbitres et les dirigeants pour leur soutien indéfectible. Une mention à Bertrand Labeille et sa grosse caisse ainsi que les fans qui l’accompagnent.

Comments