L'avenir du CVB : ce sont les minimes !

publié le 6 févr. 2011 à 00:49 par Laurent Deumier   [ mis à jour : 26 août 2011 à 14:33 ]
CVB : 30 janvier 2011
L’Union 3 – CVB 0


Dimanche matin, les cadettes se déplaçaient à L’ Union, malgré les blessées, la gastro et la grippe, nos joueuses se sont bien défendues : avec des minimes dans l’équipe, le CVB a bien joué et le score ne reflète pas les points particulièrement disputés. Coup de chapeau à Julie Giovanini, minime 1ère année qui bien encadrée par ses coéquipières progresse rapidement.

Composition de l’équipe
: Léa Dubigny, Julie Giovanini, Marine Huillet, Audrey Marti, Camélia Ould Bouamama, Rindra Rakotonarivo.

CVB 3 – Balma 2


Dimanche matin également, les minimes du CVB recevaient Balma pour la Coupe Occitane. Beaucoup de minimes 1ère année pour cette rencontre et deux benjamines. Deux sets gagnés assez facilement par nos joueuses qui s’appuient sur un bon service et une organisation de jeu efficace : 25-18 et 25-14. Et puis un relâchement dans le troisième set 18-25 et Balma qui joue bien à son tour dans la quatrième manche 25-18. Il faudra le set décisif aux Chauriennes pour se départager au bout de 2 heures de match, un cinquième set dominé par le service du CVB 11-7 avant que Balma ne revienne 12-14 et ne commette une faute directe. Un match qui a permis à nos jeunes joueuses de trouver des repères et du temps de jeu dans une rencontre arbitrée par Marine Muteau.

Composition de l’équipe : Flora Abat, Lucile Ané, Morgane Cathala, Marine Dias, Morgane Dreux, Margaux Godin, Clémence Ratabouil, Floriane Soulet


CVB 0 – ASBAM 3




Le score

22-25
20-25
21-25
Samedi au Millénaire, les Lauragaises recevaient Montpellier, un match a leur portée mais qui leur a progressivement échappé. Les fautes directes au service et les erreurs de placement en défense permettront à l’ASBAM de prendre le dessus sur des Chauriennes volontaires mais fébriles sur les points importants. 25-22, 25-20, 25-21. Le score parle de lui même, il n’a manqué qu’un peu de réussite au CVB pour inverser la tendance mais l’ASBAM avait une arme redoutable : le service.
Comments